Ai-je les moyens de me séparer?

Lorsque la porte de notre bureau ce ferme, c’est là que nous entendons ces femmes nous confier : «Je pense à me séparer, je ne suis plus heureuse dans mon couple, mais… »

« Est-ce que j’aurai assez d’argent? »

« Est-ce que je serai capable d’administrer toute seule mon budget? »

« Est-ce que j’arriverai à payer seule toutes les dépenses reliées à la maison et aux enfants?»

« Et mon futur lui? Ça me fait peur… »

« Comment je fais et par quoi commencer? »

C’est une importante décision la séparation, qui implique plusieurs démarches et c’est normal de se poser des questions.

Et si on commençait par se rassurer?

La première insécurité vient de savoir si elles sont capables de subvenir à leurs besoins seules. Nous commençons donc par établir un budget clair et précis en déterminant les entrées et sorties monétaires de la cliente. C’est en constatant s’il y a des surplus ou des déficits que nous pourrons la guider vers son choix de conserver, acheter ou louer une propriété.

Vient ensuite l’inventaire des actifs. Nous prendrons en compte l’épargne de chacun ainsi que leurs REER, CELI, et REEE. La résidence principale, le chalet, et tout actif immobilier seront aussi pris en considération.

Les engagements financiers communs sont également considérés, ce sont des points très importants, car le partage des dettes amène parfois des discussions plus houleuses, mais nécessaires.

Et pour se sentir en sécurité?

Et pour encore plus de sécurité, nous explorerons le volet assurances. Une analyse des produits en vigueur sera faite, autant au niveau personnel que collectif.  Nous allons mettre en place une stratégie qui concordera à la nouvelle réalité de la cliente. Il faut s’assurer qu’elle sera bien protégée en cas d’invalidité, de maladies graves ou de décès.

Un peu plus tard dans le processus, nous recommanderons de faire la révision du testament et du mandat d’inaptitude.

Et ensuite, c’est quoi la prochaine étape?

Une fois toutes ces étapes complétées, nous invitons nos clientes à rencontrer une professionnelle en médiation afin d’établir clairement les règles concernant, la garde des enfants, les allocations, et les pensions alimentaires. C’est la meilleure alternative si vous souhaitez avoir une entente juste et cordiale avec l’ex-conjoint.

Lors d’une séparation, vous pouvez bénéficier gratuitement du Programme québécois de médiation familiale. Que vous soyez marié ou non, si vous avez au moins un enfant à charge vous obtenez 5h de rencontre gratuite. C’est souvent le temps suffisant pour conclure une entente satisfaisante entre les deux parties.

La séparation ou le divorce sont des étapes de transition importantes qui affectent plusieurs niveaux notre vie et nous forcent à prendre des décisions souvent très émotives.

Il peut être difficile d’y voir clair, alors rien de mieux qu’être accompagné par une conseillère financière qui comprend votre situation et saura vous guider étape par étape afin de vous faciliter la tâche.

Nous sommes conscientes que c’est souvent une dure épreuve à traverser et sachez que nous ne ménagerons aucun effort afin que vous le viviez le plus sereinement possible.

Josée Mailloux et Caroline Thériault
Conseillères en sécurité financière et complices expertes

Pour les rejoindre :

Cabinet L
Services financiers au féminin
7900, Boulevard Pierre-Bertrand (bureau 300), Québec (Québec) G0J 0C5

Bureau : 418 622-6422, poste 213
ou 1 877 627-4447

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page