Divorcée, confinée et le coeur en fête!

Divorcée, confinée et le coeur en fête!

Partager cet article

Ce matin je fus sortie de mon sommeil, non pas par les câlins et les doux baisers d’un bel adonis ou d’un amant passionné, mais plutôt par la sensation des pattes de ma chatte «Mopette» qui me passait sur le ventre en miaulant pour réclamer la porte.

Il était 5h du matin et cette dernière avait décidé que ça en était assez de la paresse. Alors, debout la bonne femme!

Il faut dire que depuis que la neige est fondue « Mopette, la courailleuse » a pris l’habitude de partir en galère et de chasser une bonne partie de la nuit. Que voulez-vous? Elle aime la bonne chair et découche souvent, comme on dit. C’est vrai qu’elle n’est pas confinée, elle!

Aujourd’hui peut sembler être un matin comme les autres, mais non! C’est celui de mon anniversaire. Hé oui!

On a beau se dire que ce n’est qu’une date, une journée comme les autres, mais, pour moi en tout cas, elle m’invite au bilan et vient toujours avec un brin de nostalgie qui me rappelle combien le temps passe vite.

Te souviens-tu de tes anniversaires, toi?

Je me souviens encore du temps où, enfant, j’avais bien hâte à ma fête pour le gâteau et les cadeaux, mais aussi parce que l’aînée d’une famille de 5 enfants que j’étais, avait un peu plus d’attention pour cette journée. Ensuite vient l’adolescence où, pour l’occasion, on organisait un party entre amis(es)… C’était vraiment cool!

L’anniversaire de mes 16 ans a été significatif, car avec celui-ci venait le permis de conduire et du coup, une liberté plus grande dans mes déplacements. Il faut dire que je venais d’un petit village de campagne, alors le transport en commun, oublie ça!

Pour mes 18 ans, les copines m’avaient amenée dans un club de danseurs nus. Jamais je n’oublierai cette « chose » qui se dandinait à quelque centimètre de mon visage. Ce n’est pas parce que tu as en chiffre l’âge de la maturité que celle-ci fait déjà partie de toi. J’ai encore le souvenir du malaise et la gêne qui m’habitait à ce moment-là. Aujourd’hui… ça serait différent!

Jamais je n’oublierai mes 40 ans! Mon Ex avait organisé pour l’occasion, un « surprise party » en mon honneur. La famille et les amis(es) s’étaient tous réunis pour célébrer, avec moi, ce passage…qui, il faut s’le dire, brasse un peu. On n’appelle pas ça « la crise de la quarantaine » pour rien.

Je dois lui donner ça, mais l’Ex s’était donné à fond pour l’organisation; c’était vraiment réussi! Et que dire de l’hommage qu’il avait composé et lu pour moi lors de la soirée? Il m’avait beaucoup touché et lorsque je repense à ses beaux mots, j’ai encore un pincement au cœur et je me demande comment on en est arrivé là…à se divorcer.

Je vivais une belle période de ma vie, mariée avec un homme merveilleux, maman de trois magnifiques garçons, belle maison, belle famille, j’étais heureuse!

Je n’avais pas encore idée de ce qui allait suivre…

Le pire de mes anniversaires aura été celui de l’an dernier, où j’ai eu 50 ans. Il faut dire qu’après une fête aussi réussie que celle vécue pour mes 40 ans, la barrière était haute et je m’attendais qu’on souligne un anniversaire aussi important (du moins pour moi) que celui de 50 ans. Petit détail important, l’organisateur n’était plus en poste…

J’ai donc fêté mon demi-siècle seule, le cœur en miettes, remplie d’attentes et de déception. On aurait dit que tout le monde m’avait oublié…y compris moi-même!

C’est ce qui arrive lorsqu’on donne la responsabilité de notre bonheur aux autres et qu’on base notre référence de ce que doit être une fête sur celles vécues dans le passé.

Notre cerveau aime se référer à ce qu’il connait. Avec les années, je m’étais habitué aux petits rituels, souvent initiés par mon ex, et j’y étais restée accrochée.

On dit que ce qui se passe à l’extérieur de nous est le reflet de ce qui se passe à l’intérieur de nous.

Dans mon cœur, c’était le vide…et à l’extérieur de moi aussi. Si je ne me vois pas et ne me donne pas le droit d’exister, comment puis-je espérer que les autres me voient et me donnent de l’importance?

On peut rester accroché à ce que nous n’avons pas ou ce que nous avons perdu ou encore, on mêle un peu nos neurones en visualisant et en bâtissant un futur meilleur.

Aujourd’hui, j’ai 51 ans; je fête le un an de la deuxième partie de mon siècle de vie et je suis heureuse, même divorcée et confinée! Je ne suis plus du tout à la même place que l’an dernier.

Je suis bien avec moi et je m’aime! Je n’ai donc pas besoin que les autres me couvrent d’attention et d’amour, car ce dernier, je le porte en moi.

Une astrologue m’a récemment dit qu’en 2020, les planètes seraient alignées pour moi et que ça allait être mon année! Bon, c’est un peu mal parti… car avec la Covid-19, j’ai vu ma tournée de conférence reportée, les salons du livres annulés et mes revenus envolés… mais malgré tout cela, la confiance et l’espoir m’habite. Je suis entière et bien avec moi-même, je suis une divorcée heureuse!

Pour cet anniversaire, j’ai décidé de ne pas avoir d’attentes, mais de plutôt ouvrir mon cœur aux surprises et à l’abondance d’amour!  

Et toi, il s’envient ton anniversaire? Comment l’envisages-tu?

Je me permets de te partager les 5 états d’esprit que j’ai décidé d’avoir pour passer un bel anniversaire avec ma « Toute-Moé » quoi qu’il arrive.

  1. Fais de ton «Toute-Toé » la vedette de la journée!

Ça part de toi et de comment tu te sens à l’intérieur. Décide toi-même de ce qui est important pour toi en cette journée.

  1. Que ce soit la fête dans ton cœur!

Créé une belle ambiance en toi, mais aussi à l’extérieur de toi. Prévois des activités que tu aimes. Fais-toi plaisir, comme tu le ferais pour une amie qui fêterait son anniversaire.

  1. Reconnais-toi, toi-même!

Souligne tes bons coups, tes victoires et remercie-toi. Écris-toi une lettre que tu ouvriras l’an prochain.

  1. Remercie la vie!

Aie de la gratitude pour ce que tu as, au lieu de porter ton attention sur ce que tu n’as pas ou plus. La vie ne s’arrête pas avec ta rupture, elle te donne simplement une nouvelle possibilité de l’améliorer.

  1. Crois que tu mérites le meilleur!

Ne te crée pas d’attentes et sois prête à accueillir les surprises!

La fête c’est d’abord dans le cœur que ça se passe!

Aujourd’hui, j’ai ouvert le mien… et ça marche!

Ma journée d’anniversaire n’est pas terminée et j’ai déjà reçu plusieurs surprises et doses d’amour. J’en suis remplie de gratitude!

Décidément, cet anniversaire n’a rien à voir avec celui vécu l’an dernier…. et croyez-moi, la femme non plus!

Merci de faire partie de mon cadeau d’anniversaire!

À bientôt!

La Divorcée!

Si ce texte te parle, si tu as aimé ou si tu crois qu’il peut aider une complice, n’hésite pas à commenter et à le partager.

Rejoins la Divorcée et ses complices sur Facebook

Fermer le menu